DM For the Masses

L'électro pop de Depeche Mode, la Musique, le Cinéma et les Arts de façon générale
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?

Aller en bas 

Etes-vous en faveur des grèves de novembre ?
Oui, je soutiens les mouvements de grève
20%
 20% [ 1 ]
Non, je désapprouve ces grèves
80%
 80% [ 4 ]
Je m'en fiche
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Dorian
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 14/10/2007
Age : 35
Localisation : Dijon - Lyon

MessageSujet: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Mar 13 Nov - 15:49

Allez, place aux débats, place aux coups de gueule. Point besoin de long discours : êtes-vous en faveur des mouvements de grèves dans les transports, dans les facultés (le blocage des établissements et des gares SNCF devant être pris en considération dans la réponse comme modalité de l'expression de la contestation), dans les administrations,... ?

Si oui, n'hésitez pas à nous dire pourquoi (conviction politique profonde, vous appartenez à ces professions,...). Idem si vous désapprouvez les mouvements (méthodes employées, désaccord sur le fond, prise d'otage des usagers,...).

Pour faire court, au cas où certain(e)s ne soient pas au courant, plusieurs mouvements de grève sont prévus en ce mois de novembre : SNCF, RATP, EDF, Fonction Publique (la semaine prochaine), Etudiants, Lycéens,...
"Officiellement", les raisons de ces mouvements sont :
- la réforme des régimes spéciaux de retraite
- la réforme des universités (loi d'autonomie des université de V. Pecresse)
- pouvoir d'achat des fonctionnaires

Quant au personnel judiciaire, rien d'officiel sauf erreur de ma part, mais la réforme de la carte judiciaire pourrait aboutir à un mouvement de grève prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmforthemasses.forumperso.com
Aurélie
Chevalier de Bronze
Chevalier de Bronze
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 38
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Mar 13 Nov - 21:46

Je ne suis pas concernée par ses mouvements de grève mais je commence à en avoir un peu assez. Surtout que celles universitaires sont menées par des gens qui prônent la démocratie mais ne l'appliquent pas quand il s'agit de reconnaître que la majorité ne veut pas continuer (ne voulait même pas commencer d'ailleurs) et surtout que les revendications restent très floues.
Pour la SNCF...bon...à leur place on ferait pareil, ça nous embêterait de perdre ces avantages mais en même temps, il est bon de reconnaître que ce sont des avantages d'une autre époque.
Moi je vote pour l'autocollant "Client pris en otage"! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://only.hostonet.org/index.php
Dorian
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 14/10/2007
Age : 35
Localisation : Dijon - Lyon

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Jeu 15 Nov - 2:04

Aurélie a écrit:
Pour la SNCF...bon...à leur place on ferait pareil, ça nous embêterait de perdre ces avantages mais en même temps, il est bon de reconnaître que ce sont des avantages d'une autre époque.
Abstraction faite de tout esprit partisan et toute considération politique mise à part, une chose me sidère (et me sidère régulièrement) : la réforme de régimes spéciaux n'est pas une surprise. Elle avait été annoncée aussi bien par le candidat de l'UMP que par la candidate socialiste (les modalités et les propositions n'étaient certes pas tout-à-fait identiques). Personne n'est donc pris en traitre.
--> Or l'élection présidentiel (le 1er tour comme le 2ème tour) a vu une participation électorale quasiment historique en terme de taux et cette fois-ci belle et bien historique et terme de nombre de suffrages. La démocratie a parlé : Sarkozy a été élu. La majorité a choisi son programme. Et dans ce programme figure la réforme des régimes spéciaux dont il n'a pas arrêté de parler pendant toute la campagne.

Quelques mois plus tard, on fait comme si tout cela n'avait jamais eu lieu et on déclenche grève sur grève, on manifeste, on bloque, on veut faire plier coûte que coûte, on prend en otage.
--> La décision populaire exprimée démocratiquement et fortement est donc clairement contestée. La loi du plus fort et le diktat de la minorité est en place. Et cette minorité se retranche derrière le droit de grève, constitutionnellement garanti. Oui sauf qu'aucun droit n'est absolu, fût-ce t-il de valeur constitutionnel (car tout droit est susceptible d'abus et qu'il doit s'opérer une conciliation avec d'autres droits : liberté du travail, liberté de circulation, droit à l'enseignement,...). Et concernant les étudiants (a fortiori les lycéens), j'aimerai bien que l'on aborde le sujet : en quoi ont-ils juridiquement le droit de bénéficier et d'exercer le droit de grève ? Sont-ils salariés ? Non. Le droit de manifester, peut être. Mais certainement pas le droit de grève. Bref.

Les groupuscules et syndicats d'extrême gauche démontrent donc leur égoïsme le plus caractérisé en prenant autrui (et ils sont nombreux !) en otage sur l'autel de leur situation personnelle (eux qui condamnent officiellement l'individualisme et l'égoïsme dont est selon eux imprégnée la société française) et la négation de la démocratie (eux qui prétendre défendre les valeurs humanistes et qui prônent le respect des droits de l'homme).

--> Tout cela pose immanquablement le problème de l'encadrement du droit de grève dont l'exercice devient de plus en plus abusif.
Ou bien alors qu'il soit toléré dans les 2 sens : si les dirigeants de la SNCF ne sont pas contents du boulot des cheminots, ils pourraient se mettre en grève et faire des actions au moment des bulletins de paie et ne les payant plus. Les cheminots bloquent pour obtenir le retrait d'une loi annoncée et validée par le peuple. les affreux patrons de la SNCF eux veulent que les cheminots bossent plus vite et mieux et bloquent le départ des feuilles de paie dont le paiement est pourtant garanti par la loi votée par nos représentants démocratiquement élus.
On pourrait trouver des exemples meilleurs et encore plus révélateurs. Mais là, il est l'heure d'aller se coucher, surtout qu'il faut se lever tôt...

Quant aux étudiants (dont je fais partie) et aux lycéens, il faudrait songer à les remettre à leur place : bloquer des facultés est tout simplement intolérable, impensable. User de violences (je pourrais longuement témoigner de ce à quoi j'ai assister durant les manifs ou pseudo AG lors du CPE en 2006), déclencher des mouvements de grève ou de manifestation pour soutenir des catégories ou corps de métiers qui n'ont rien à voir avec eux (cheminots, EDF,...), bloquer des gares et se coucher sur des rails, exiger le retrait d'une loi sur les retraites,... C'est vraiment surréaliste. Les lycéens n'ont même pas encore leur bac, ne savent encore pas ce que c'est que l'Université. Ne parlons même pas du marché du travail. Quant aux étudiants, ils sont là pour bosser et pour faire leur preuve, pas pour régenter ou gouverner le pays entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmforthemasses.forumperso.com
Pastard
Chevalier de Bois
Chevalier de Bois


Messages : 41
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Sam 17 Nov - 13:20

LE vrai soucis pour la SNCF et la RATP c'est l'incroyable "pouvoir" de leur greves. ce que je veux dire par là c'est que tu fais greve dans ton entreprise, ca saoule ton patron essentiellement.

Là ca saoule le public parisien, j'en suis le meilleur exemple puisque j'habite sur la Ligne A du RER qui n'a pas fonctionné depuis le début des grèves.
Du coup je me suis incrusté chez un pote, et je n'ai pas mis les pieds chez moi entre mardi 17H30 et vendredi 20H

Encore que j'ai du prendre un Taxi pour rentrer vendredi soir, qui sera certes remboursé par mon boulot.

Bref si j'ai pas éudié tous les détails de la grogne, on a encore affaire à un groupe de ersonnes qui a un pouvoir trop gros par rapport à son status.

Après on viens me parler de la difficulté du travail à la SNCf, faut pas déconner non plus, je suis cuisinier moi, donc je bosse les week end, les soirs, parfois 15H par jour dans un lieu à 45 degrés voir plus, et j'ai pas un régime spécial ...
Alors je concede que les acquis pour les conducturs de nuit, les mecanos de nuit, tout ca je comprend, mais il me semble que du coup le comptable de la SNCF en profite aussi ca ca me dérange plus.

Bref, je comprend qu'on se bate pour ses acquis mais parfois y'a des abus dans les 2 sens.

Enfin, dans le privé on a pas pu lutter, on nous a rallongé le temps de cotisation et basta ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquadiblues
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 14/10/2007
Age : 33
Localisation : Dijon/Lyon

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Sam 17 Nov - 13:23

On pensait que grâce à Xavier Bertrand et la main tendue par la CGT (pour une fois qu'ils font un pas vers les réformes, c'était un jour à marqué d'une croix blanche) ce "conflit" social n'allait pas durer mais j'ai bien l'impression que là, les dirigeants des syndicats n'arrivent pas à tenir leur militants.
J'ai bien peur que les grèvistes de la SCNF et de la RATP ne continuent leur mouvement jusqu'à mardi prochain, 20 novembre, afin de rejoindre la grève des fonctionaires.
Mardi 20 novembre va probablement être une journée noire (bien que je ne comprenne pas les revendications des fonctionnaires, quelles sont-elles? le pouvoir d'achat? hausse de salaire?...)

Pour parler des étudiants, on peut effectivement se demander s'ils ont réellement le droit de faire grève. Le droit de grève est effectivement un droit constitutionnel mais pour les travailleurs. Je suis étudiante et ne me considère pas comme une "travailleuse".
Alors le droit de manifester oui, le droit de ne pas aller en cours probablement mais le droit de grève je ne pense pas. Pour moi, ce sont juste quelques étudiants très fainéant qui utilise la naiveté du plus grand nombres afin de pouvoir ne pas aller en cours sans ne rien rater des cours, puisuq'ils n'ont pas lieu.

Je me demande d'ailleurs si d'un point de vue purement juridique, il ne serait pas possible de pouvoir intenter une action contre les grèvistes eux mêmes pour abus du droit de grève.
A savoir que les dirigeants des syndicats sont ouverts aux négociations, donc la grève n'a plus lieu d'être. On pourrait considérer que les grèvistes abuse de leur droit de grève, ce qui cause de nombreux préjudices à des milliers d'usagers. Pourrait-on imaginer des dommages intérêts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 14/10/2007
Age : 35
Localisation : Dijon - Lyon

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Sam 17 Nov - 21:18

Pastard a écrit:
Encore que j'ai du prendre un Taxi pour rentrer vendredi soir, qui sera certes remboursé par mon boulot.
Quand on sait que les accords de fin de conflit (que ce soit dans l'Education nationale, chez EDF, à la SNCF,...) prévoient le paiement des jours de grève aux salariés grévistes... Scandaleux. Car il n'y a plus aucun garde-fou de nature à prévenir et empêcher les abus du droit de grève. En clair, à quoi bon cesser la grève ?
--> Ce n'est pas ton patron qui aurait dû te rembourser la totalité de ton taxi, mais une caisse crééé pour l'occasion et qui aurait encaissé les retenues sur salaire des salariés grévistes absents pour cause de grève. Bien évidemment, même en ne payant pas les jours de grève, les sommes "économisées" (un bien grand mot quand on sait ce que coûte une grève à la SNCF...et aux autres entreprises du pays, grandes ou petites) et affectées à cette caisse seraient très insuffisantes pour payer ne serait-ce qu'une partie des dépenses auxquelles ont dû faire face les français (qu'ils soient patrons ou non - car tout le monde ne s'est pas fait rembourser de l'ensemble du surcoût engendré par ces conflits).



Pastard a écrit:
Après on viens me parler de la difficulté du travail à la SNCf, faut pas déconner non plus, je suis cuisinier moi, donc je bosse les week end, les soirs, parfois 15H par jour dans un lieu à 45 degrés voir plus, et j'ai pas un régime spécial ...
Je suis assez d'accord. Cela renvoie d'ailleurs au débat sur la pénibilité. Mais si l'on commence à s'engager dans cette voie, on ouvre la boite de Pandorre car : qu'est-ce au juste que la pénibilité ? Difficile à dire car cela renvoie à des critères assez subjectifs. De plus, la pénibilité dépend également beaucoup de la pesonne : cette personnalisation rend impossible toute réforme juste sur la base de ce critère (Exemple : la personne qui aura de gros problèmes de dos aura un métier plus pénible que quelqu'un en excellente santé).

Mais une chose est sûre : les métiers de la SNCF sont quasiment tous très loins d'être aussi "pénibles" que bon nombre de métiers du privé qui eux,n'ont pas de régime spécial aménagé.
Les métiers dits "de force" et les métiers de nuit ont toujours existé, et pas seulement à la SNCF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmforthemasses.forumperso.com
Aquadiblues
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 14/10/2007
Age : 33
Localisation : Dijon/Lyon

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Sam 17 Nov - 22:48

Pour continuer sur la pénibilité du travail. J'ai regarder un reportage sur le cable concernant les convoyeurs de fonds. Comparer à la SNCF, ils ont vraiment un métier difficile eux.
Il existe une certaine pénibilité dans le fais de devoir parfois transporter des sacs de pièces énorme. Mais c'est surtout une pénibilité psychologique : toujours être à l'affût du danger, risquer d'être braquer à tout instant...
C'et vrai que à coté de ça, les cheminots parlent d'une pénibilité qui n'existe plus : mettre le charbon dans la locomotive lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen2003
Chevalier de Bois
Chevalier de Bois
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Ven 7 Déc - 11:35

La RATP annonce une possibilité de grève le 12 décembre & la SNCF le 13... veille de la 2nde phase des négociations !!!

Mais qu'est ce que c'est que ce pays où on fait grève la veille d'une négo uniquement dans le but de coller la pression... je suis admiratif devant tant de volonté pour aborder les tables rondes avec un esprit serein...

QUant aux étudiants, on vient d'apprendre que Julliard a rejoint la liste électorale de Mr Delanoe ! Toute la démonstration est fait de la non politisation du mouvement étudiant, et surtout de cet individu qui s'est servi de tout ca comme d'un paillasson pour ses ambitions personelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.waitingforwords.com
Zen2003
Chevalier de Bois
Chevalier de Bois
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   Mar 11 Déc - 12:39

Bon ben appartament la CGT RaTP a fait marche arriere et n'appelle plus à la greve (uniquement des actions ponctuelles qui ne devraient pas trop perturber le traffic)

Pour la SNCF, par contre, ca a l'air maintenu pour Jeudi Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.waitingforwords.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèves de novembre (SNCF, Etudiants,...) : pour ou contre ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POUR OU CONTRE
» L'euthanasie, pour ou contre ?
» Line 6 Variax Bass - Pour ou contre?
» Pour ou contre Compression Parallèle type NYC ?
» Sondage : pour ou contre un Graspop de 4 jours ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DM For the Masses :: THE THINGS YOU THINK :: Politique - Société-
Sauter vers: